Voir les messages non lus - Voir les messages que j'ai postés - Voir les topic suivis

Vous allez à : Seattle ou Miami ?

Vous êtes ici : Index du forum Profil de Alexander Woods

Profil de Alexander Woods

Personnage Policier, grade 1 soit Probationary Agent, échelon 1

Alexander Woods a posté 21 messages. Voir tous les messages

Vous avez 0 point de popularité avec le niveau 1 et êtes populaire dans votre quartier.

Dans le quartier

avatar

Informations de membre

Ce personnage a été inscrit par le membre Alexander MP
Il s'est enregistré Le 10/02/2018 à 18:19:49, soit il y a 8 mois, 8 jours.

Alexander Woods s'est connecté pour la dernière fois Le 08/04/2018 à 16:19:03.

Informations Vitales

Date de naissance : 13/01/1989
Age : 23 ans
Lieu de naissance : Supposé être Guadalajara, Mexique
Situation familiale : Parents biologiques inconnus. Sa mère adoptive Sarah est décédé. Son père adoptif, Noah, est lieutenant au center. Il est gay et s'assume sans problème. Il est dans une relation malsaine avec son père.

Apparence

Taille : 177 cm
Poids : 55 kg
Cheveux : Originellement noir
Yeux : marrons
Signes particuliers :
Il est gaucher. Tatouages et piercings. Voix aiguë.

Etudes et Occupation

Formation : Elementary School
Fairlawn → 1st grade à 3rd grade (Septembre 1995 à Décembre 1997)
Bent Tree → 3rd grade à 5th grade (Janvier 1998 à Juin 2000)

Middle School
Kinloch Park → 6th grade à 8thgrade (Septembre 2000 à Janvier 2003)
Riviera → 8th grade (Février 2003 à Juin 2003)

High School
Christopher Columbus → 9th grade à 10th grade (Septembre 2003 à Octobre 2004)
Coral Gables → 10th grade à 12thgrade (Novembre 2004 à Juin 2007)

École de police
→ Mars 2011 à Août 2011
Votre Voie : Policier
Grade de début : 1
Expertise : Alexander a toujours été naturellement douer dans le chant depuis qu'il est tout petit. Il est ce que l'on appelle un contre-ténor, mais il est assez compliqué de répertorié les différentes gammes qu'il peut faire. Alexander peut en effet monter dans les aiguës et tenir très longtemps, monter d'un coup ou y aller petit à petit, il peut faire la même chose dans le sens contraire. Néanmoins faire la voix trop grave lui donne des difficultés. Il peut monter tellement haut qu'il peut jusqu'à imiter une porte qui grince ou une craie sur un tableau. Il n'est pas rare de l'entendre chanter dans son coin quand l'ennuie le guette.

Histoire

La vie d'Alexander avait commencé d'une façon peu envieuse dès le départ. Malheureusement, il était trop jeune pour s'en souvenir et personne ne pouvait vraiment témoigner sur ce qu'il s'était passé. Les seules choses que l'on avait pu comprendre sur le commencement de sa vie, c'était qu'il venait apparemment du Guadalajara, ville du Mexique. Mais comment s'était-il retrouvé à Miami ? L'enfant avait quitté clandestinement le Mexique, accompagné par des gens qu'il ne connaissait pas. Le truc, c'était qu'une fois en dehors des frontières, l'enfant qui s'était amouraché d'une jeune femme, avait été pris avec cette dernière ainsi que la plupart des femmes. Les femmes devaient travailler dans la prostitution, tandis qu'Alexander avait tout simplement été pris comme étant l'enfant d'une d'elle. Le groupe avait débarqué à Miami. Et ce fut loin d'être le paradis. Timide et ne comprenant pas l'anglais, le petit garçon âgé de trois ans restait sagement dans une pièce qui faisait salon avec le proxénète. L'homme était gentil avec lui, mais ce n'était pas le cas avec les femmes, alors l'enfant avait quand même peur de lui. Alexander était resté dans cette ambiance pendant cinq longs mois jusqu'à ce qu'une des femmes appelle la police parce que l'enfant avait inhalé de la drogue et qu'il s'était évanoui.

Il fut alors conduit à l'hôpital où une assistante sociale avait recherche, en vain, ses parents ou un proche qui puisse le prendre en charge. Nommé orphelin par la justice, l'enfant avait été placé dans un des orphelinats de Miami. Là-bas, il avait appris à parler en anglais, il n'avait d'ailleurs eu aucune difficulté à s'y atteler. Alexander s'était fait plus extravertie, allant vers les autres, cherchant le partage et l'apprentissage. Son imagination lui faisait créer des histoires qui tenaient étrangement debout. Sa maturité face à certaines situations partaient se cacher quand il se mettait à jouer avec ses camarades. La voix du petit garçon se faisait facilement entendre, à cause de son côté pipelette, mais aussi à cause du fait qu'il pouvait se mettre à chanter dès qu'il entendait une musique.

Alexander n'était rester à l'orphelinat que pendant trois mois, finissant par être adopté. La femme du couple, Sarah, ne pouvait pas avoir d'enfant, donc elle avait réussi à faire céder son mari, Noah, pour adopter un enfant. Elle n'avait pas vraiment de métier, prenant donc ses occupations de maman à plein temps. Noah, quant à lui, était lieutenant de police. De ce fait l'environnement familial était dans le moyen. L'enfant s'était vite habitué à cette toute nouvelle ambiance, surtout que sa nouvelle maman était très gentille avec lui, elle le laissait choisir ce qu'il voulait comme jouet, même si c'était de la dînette ou des poupées. Son comportement efféminé s'était tout de suite remarquer, cela faisait d'ailleurs grincé des dents la plupart des membres de sa famille, sauf sa mère. Sarah voyait le potentiel d'Alexander et ne pas le laisser être lui-même était impensable.

Ce cocon de bien être avait fini par cesser le 15 mars 1994 parce que Sarah avait perdu la vie dans un accident de voiture, emmenant la tristesse sur la famille. Mais ce fut trois mois après que l'enfer avait décidé de naître entre les murs de la maison. Au début, Noah avait privé de nourriture Alexander, juste comme ça sans explication. Puis, il lui avait interdit de se comporter de manière efféminé, en échange de quoi, il aurait le droit de manger. Et les coups s'étaient rajouté, à chaque chose qui n'allait pas dans la vie de Noah, c'était systématiquement la faute à Alexander. Depuis, l'enfant avait fait beaucoup d'aller et retour entre l'hôpital et la maison, bien que le paternel essayait de ne pas le "casser" à chaque fois. L'excuse donné avait été que l'enfant était juste très maladroit.

En âge d'aller à l'école, Alexander avait découvert qu'être différent était mal vu par les autres. On lui avait vit reproché de poser des questions hors sujet, de parler pendant la leçon alors qu'il s'ennuyait, d'aller trop vite ou des fois trop lentement. En d'autres termes, il était loin de rentrer dans le moule et ça ne plaisait pas aux autres enfants. Alexander était vite mit de côté et il avait beau faire des efforts pour se mélanger avec ses camarades, cela ne fonctionnait pas. À chaque bousculade, il renvoyait la pareil, ne souhaitant pas se laisser faire comme à la maison. Le petit garçon avait malheureusement été trop loin en tombant amoureux d'un de ses camarades de classe. Ce fut en décembre 1997 qu'il avait échangé son premier baiser et qu'il avait goûté au goût amère du rejet. Son père l'avait changé d'école, puisque le baiser était vite remonter dans les dialogues des parents. Bien sûr, il n'avait pas pu échapper à la punition de Noah. Ce dernier l'avait poussé dans les escaliers, ce qui lui avait valu un plâtre au bras droit. Encore heureux qu'il était gaucher !

La première année passée dans sa nouvelle école avait été comme la précédente, il ne se laissait pas marcher dessus sans rien dire ou faire. L'année suivante, le comportement d'Alexander s'était fait plus destructeur et bien plus rebelle. Il s'était mit a dégradé les affaires appartenant à l'école, essayant par là de montrer que tout n'était pas rose à la maison. Il se bâtait avec les autres élèves, mais il ne faisait que se défendre, ne commençant pas la bagarre. L'école élémentaire terminé, Alexander était rentré au collège, ce qui avait été un changement d'ambiance pour le moins bienvenu. Les deux premières années c'étaient passé moyennement bien, mais une envie particulière le prenait. Il avait envie de faire son coming-out, mais il ne trouvait pas le courage de le faire. Ce fut en décembre 2002 que le jeune adolescent avait pris son courage à deux mains pour se lancer lors d'un repas où toute la grande famille était réunis. Il avait avoué être gay comme s'il demandait le sel. Évidemment seuls ceux qui avaient joué à l'aveugle depuis tout ce temps avait été surpris. Noah avait joué au papa poule comme il le faisait devant les autres, pour venir lui dire que cela ne lui posait pas de problème.

Étrangement, son père n'avait pas levé sa main sur lui pendant tout le reste du mois, ne faisant que l'observer d'un œil bizarre. Et puis, il y a eu le dérapage, la nuit où son père s'était glisser vers lui pour le violer. L'enfer qu'il avait connu jusque-là avait augmenté de plusieurs crans. Car depuis cette nuit-là son père avait quémandé une certaine attention sexuelle de sa part. Et comme le gamin avait peur de son père, il ne pouvait qu'accepter et de se plier aux exigences de son paternel. C'était comme ça qu'avait commencé leur relation malsaine et elle n'était pas prête de s'arrêter.

Alexander avait dû une nouvelle fois changer d'établissement scolaire puisqu'il faisait n'importe quoi en cours, il était juste trop instable émotionnellement parlant à cause de son père. Ce dernier avait d'ailleurs laisser Alexander porter les vêtements qu'il souhaitait et ainsi que d'être lui-même. Le jeune adolescent n'était pas stupide, il savait très bien pourquoi il avait soudainement le droit de mettre ce qu'il voulait, c'était parce que son côté efféminé plaisait à son affreux père.

Le passage au lycée avait ouvert des portes d'un avenir différent auquel l'adolescent n'avait pas cru pouvoir avoir. Il avait décidé de s'évader de l'ambiance familiale en s'inscrivant dans le club de chant de son établissement scolaire. Alexander avait été plus que surpris de recevoir beaucoup de félicitations et d'admirations de la part de ses camarades. Il ne savait pas que sa voix était une sorte de rareté. En tout, cas il avait pris plus d'assurance et de confiance en lui. En fin d'année, il avait même participer à une comédie musicale avec l'un des rôles principales. L'année suivante l'adolescent avait aussi eu de mauvaises fréquentations qui l'avaient entraîné a consommé de la drogue, ainsi qu'a tagué les murs. Il avait été pris la main dans le sac, en train de fumer un joint dans les toilettes de son école. Grâce à Noah, cet incident avait été moindre, l'adolescent devant seulement participer à des groupes de paroles sur les dangers de la drogue. Il avait dû changer, une nouvelle fois, d'école.

Dans son nouvel établissement scolaire, Alexander s'était introduit dans le groupe de chant. Ce ne fut pas la seule chose qu'il avait fait. En effet, c'était lors de ces années-là qu'il avait fait ses piercings, ainsi que ses tatouages, obtenant un look rebelle surtout quand il se colorait ses cheveux. Il lui arrivait de participer, plus d'une fois, à des fêtes illégales. Ces dernières étaient organisées dans des endroits désaffectées, la drogue et l'alcool coulaient à flot. Alexander ne se privait absolument pas. Le gamin s'était fait choper par les descentes de policier plus d'une fois, se retrouvant au centre de police en train de regarder son père travailler, les menottes dans le dos. Oui, parce que son père trouvait que cela pouvait être mal vu qu'il vienne le libérer dès son arrivée, alors il devait patienter au moins une heure avant de devoir squatter le bureau de son père en attendant que celui-ci termine.

Diplôme en main, Alexander ne savait pas du tout ce qu'il pouvait faire comme métier ou étude supérieur. Plus précisément, il souhaitait aller à l'université, dans le chant. Il avait même envoyer sa candidature accompagner d'une chanson qu'il chantait parfaitement bien et il avait été retenue. Seulement voilà, son paternel n'avait pas été au courant et c'était ce dernier qui avait ouvert le courrier d'admission d'Alexander. Inutile d'expliquer que Noah n'avait pas été très content et qu'il avait tabassé son fils pour ses cachotteries et ses envies de quitter la maison.

Alexander chantait dans les bars gay de Miami, finissant pas être un habitué de ce genre d'endroit. On le payait pour ses prestations, bien que cela n'était pas des sommes très grandes. Et la plupart du temps, c'était des sortes de pourboires. Alexander était de temps en temps pris comme serveurs dans les bars dont il avait l'habitude de servir à cause de son petit minois qui pour plaire à certains messieurs.

Noah avait fini par prendre les choses en mains, ordonnant à son fils de stopper ce qu'il faisait pour plutôt rentrer dans les forces de l'ordre. Évidemment, Alexander n'avait pas voulu, résistant à l'ordre de son paternel du mieux qu'il le pouvait. Mais après s'être fait battre plusieurs fois, le jeune adulte avait fini par céder.

Alexander était rentré à l'école de police à reculons, pistonné par son père. Il n'était pas un élève modèle, répondant souvent à ses supérieurs. C'était une vraie catastrophe pour ce qui était des épreuves physiques, se plaignant de se salir. Par contre, il savait écouter les leçons et étudier la psychologie criminelle avait l'air de lui plaire. Tiré avec une arme avait été assez compliquer a le lui enseigner, mais il savait bien visé. Bon, il espérait ne jamais devoir tirer avec. Étrangement, Alexander avait pris plaisir à aller à l'école de police, commençant à aimer les bases. Il ne disait rien au sujet de sa situation particulière entre les mains de son père, ayant fini depuis le temps par s'habituer et trouver cela "normal".

De retour de l'école, il avait voulu aller dans un autre commissariat que celui dans lequel travaillait son père. Mais ce dernier n'était pas d'accord puisqu'il souhaitait avoir son fils sous ses yeux, même s'ils n'allaient pas être dans la même équipe. De ce fait, son père, lieutenant de grade, avait quémandé au Capitain Riker de laisser rentrer son gamin dans le service. Il lui avait même dit que son fils n'était pas très intelligent ainsi que peu viril, Alexander avait juste besoin d'encadrement et tout pouvait très bien se passer.

C'était ainsi que le jeune adulte avait débarqué au center de Miami. Il n'était pas sorti de l'auberge, ayant un peu peur de produire plus de catastrophe qu'autre chose.

Caractère

La première chose que l'on remarque facilement, c'est qu'Alexander est efféminé, aussi bien au niveau de son comportement qu'au niveau de ses propos. Il est considéré comme étant une petite nature, bien qu'il sache se défendre. Alexander est du genre à ne pas vouloir se salir pour des raisons esthétiques. Il est plus intelligent que la moyenne, mais n'aime pas trop le montrer. Le jeune adulte est loin d'être muet, sa langue pouvant se faire critique ainsi que sarcastique. Et c'est une vraie pipelette. Alexander n'est pas rancunier. Il est renfermé pour ce qui est de parler de sa vie intime, ayant très peur de son père.

Informations hors jeu

Interprète sur l'avatar : Mitch Grassi
Comment avez vous connu le SPD ? Par Google
Quelles sont vos disponibilités ? Le plus souvent, en sachant que je suis sur d'autres forums.
Pourquoi avoir choisi ce RPG ? Pour le côté Policier.
Souhaitez-vous que votre MJ utilise votre BG dans le jeu ? Je veux qu'on utilise tout ce qui est mentionné dans mon BG.